Comportement au feu de la ouate de cellulose

La ouate de cellulose est extrêmement résistante au feu et a des performances comparables à celles des laines conventionnelles revêtues d’un voile de verre.

En cas de feu, la ouate de cellulose réagit de manière analogue au bois. Une grosse couche de charbon se forme lorsque la surface est enflammée. Le charbon ayant une conductivité thermique plus faible, il protège la cellulose sous-jacente de l’échauffement :la cellulose se consume mais ne brûle pas et aucune flamme n’apparaît !

Autres facteurs importants en cas d’incendie, la ouate de cellulose ne se liquéfie pas, l’émission de fumée reste très faible et il n’y a aucune émission de gaz toxique.

Exigence réglementaire (NF p 92-501) 
M0 : produit non combustible 
M1 : produit faiblement combustible 
M2 : produit combustible 
M3 : produit très combustible 
M4 : produit très inflammable Euroclasse de produit (NF EN 13501-1) 
A1 et A2 : produit non combustible 
B : produit faiblement combustible 
C : produit combustible 
D : produit très combustible 
E : produit très inflammable et propagateur de flamme 
F : produit non classé ou non testé Classement s pour la production de fumées 
s1  : dégagement de fumées très limité 
s2  : dégagement de fumées limité 
s3  : matériau ne répondant ni aux critères S1 ni au critère s2. Classement d pour la production de gouttelettes / particules enflammées 
d0  : pas de gouttelettes 
d1  : dégagement de gouttelettes persistant pendant au plus 10 s (essai SBI) 
d2  : matériau ne répondant ni au critère d0 ni au critère d1.

La ouate de cellulose est classée C-s2, d0 selon la norme de comportement au feu NF EN 13501-1.